9.1 - André Dechavanne : je me trouvais sur la terrasse d'un immeuble ...

VI - Les témoignages - Grande Poste ceux de l'O.A.S.

Témoignage d'André Dechavanne : je me trouvais sur la terrasse d'un immeuble qui surplombait la fusillade..."

Je n’ai donc assisté qu’à la seule partie visible du massacre. J’avais en main une grenade qui me fut inutile, ses éclats auraient également parachevé l’œuvre des assassins. Parmi les blessés se trouvait l’un de mes camarades Pierre PONSETTI, ancien international (blessure du péroné).

Lire la suite...

9.2 - Jean-Marie HERNANDEZ : mon commando a reçu l’odre de ne pas participer

VI - Les témoignages - Grande Poste ceux de l'O.A.S.

Après 18 mois d’armée, la tournure que prenaient les évènements, la trahison évidente du gouvernement français dans la poigne de ce vieux général rancunier, me poussa à trouver autrement le moyen de remplir mon devoir. Non pas celui de militaire français aveuglément « aux ordres », mais celui de résistant qui refuse la trahison et l’abandon. J’étais bien jeune et je n’avais pas encore lu Albert Camus qui avait dit : « Entre ma mère et la justice, je choisis ma mère ».

Lire la suite...

9.3 - Bernard JACQUEMOT : appelé au 1er RTA - au 5ème RTA ...

VI - Les témoignages - Grande Poste ceux de l'O.A.S.

Mon nom est Bernard JACQUEMOT,
J’ai passé 19 mois en Algérie comme appelé au 1er RTA – au 5ème RTA – au 12ème BI – dans les camps du LIDO – de Courbet Marine – de Boghar – de Zéralda etc. …J’ai suivi le peloton au Lido pour intégrer les EOR de Cherchell. J’ai été refoulé pour des raisons politiques – OAS – J’ai été poursuivi et mis en résidence surveillée et interdit de séjour dans une partie du pays – étant un pied-noir. (Arrivé dans notre pays depuis l’âge de 4 mois).

Lire la suite...

9.4 - Déclaration de Jean-Pierre RAMOS: Degueldre au courant d’une possible et imminente provocation

VI - Les témoignages - Grande Poste ceux de l'O.A.S.

Dans son article publié dans "le Flambeau", organe d’information de l’A.D.E.P. - 1er trimestre 2005,
n°8.

Jean-Pierre RAMOS rapporte la mise en garde de Roger DEGUELDRE sur "une possible et imminente provocation", deux jours avant le 26 mars 1962, date d’un assassinat d’ État.

Lire la suite...

9.5 - Témoignage de l'un de l'OAS de l'Est Algérien

VI - Les témoignages - Grande Poste ceux de l'O.A.S.

OAS de l’Est Algérien :

Premier témoignage concernant la manifestation de la fusillade du 26 mars 1962 Alger.

1- Début de la manifestation :

Foule absolument calme, silencieuse, non armée, obéissant aux consignes (quelques tentatives de slogans immédiatement stoppés sur tout le parcours, dans les rues et par groupe d’une trentaine sur certaines terrasses d’immeubles, étaient postés des soldats dont une partie au moins était des musulmans.

Lire la suite...

Informations supplémentaires