4.17 - Charles Robert PUIG - Ses livres

XI - Bibliothèque - Publications - Pièces de théâtre

Biographie de Robert Charles Puig

Robert Charles Puig est algérois. Après ses études et l’armée, il rentre sous contrat temporaire à l’ORTF, puis quitte sa terre natale sous la contrainte en 1962. Son arrivée en France, quelques semaines après l’indépendance, lui apprend très vite qu’il n’est pas le « bienvenu ».

Heureusement, une partie de sa famille est là. Elle l’aidera à surmonter l’indifférence qu’il découvre dans le regard des gens et à reprendre goût à la vie. Tout au début de ce nouveau destin, il lui arrive de trouver que le soleil a des taches rouges, comme la couleur du sang que les drames semaient « là-bas » et de trouver la Méditerranée, dans les calanques de Marseille, plus noire que bleue.

Il sort ensuite de sa torpeur mémorielle et sa surprise est immense : la grande part des médias ment sur la tragédie de l’Algérie française ; des élus de la République n’ont aucun respect pour les 132 ans d’une épopée commune avec la France, et beaucoup d’associations pactisent contre cette mémoire qui rejaillit en lui, comme un étendard glorieux.

C’est aujourd’hui son combat. Installé à Nice à la retraite, il consacre une partie de son temps à l'écriture : c'est son démon du midi

 

 

Aux éditions Edilivre

Décembre 2009 - Extirpation 62

 

03

"C'est une histoire incroyable. Je me demande si je n'ai pas rêvé ou si pour une raison inconnue, mon esprit n'a pas dérapé dans une faille du temps pour plonger dans le monde du fantastique ..."

Un recueil de nouvelles où transparaissent les évènements d'Algérie

 

Mai 2013 - RESISTENCE
Chroniques pieds-noirs d'un quinquennat : 2007 / 2012

 

01

C'est une suite de chroniques née de ma riposte aux mensonges et aux incohérences que depuis des années le monde politique, les médias et malheureusement de nombreuses associations habillées d'un rôle de mauvais juge, portent sur le passé de l'Algérie française.

Le quinquennat de Nicolas Sarkozy n'est que la scène où je développe mes thèmes. Je porte la contradiction là où je devine une atteinte à la mémoire pied-noir à travers les paroles, les actions et les médisances d'élus, de médias et d'associations jetant sur les événements d'Algérie entre 1954 et 1962 un voile fourbe et grossier.

J'offre sans doute à travers mes écrits un regard incomplet de la guerre et de l'Exode « obligé » d'une province française, mais je sais que d'autres continuent et continueront à creuser le sillon qui nous mènera un jour vers la reconnaissance de cette aventure, sur une terre où les pieds-noirs lui ont donné un nom : Algérie.

.......

Recevez de ma part mes fidèles et chaleureuses salutations.

Robert Charles Puig
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

02

 


Juillet  2014 - L'achèvement

291840734

Résumé

Charles-Robert Py-Sales, au patronyme d’écrivain : Bobby Sahel, a vu son père tomber sous les balles d’un tueur sanguinaire en 1961 dans une ferme, en Algérie.

Depuis ce jour néfaste, il garde en mémoire l’image atroce de l’assassinat et dans son esprit s’incruste l’idée d’une vengeance. Des années s’écoulent … En 2013 à Paris, plus de cinquante années après le crime commis, une opportunité de réaliser son serment et de tuer l’assassin de son père se présente.

Concrétisera-t-il son geste de justicier ? Le réussira-t-il ? En pleine rémission de son cancer, gravement blessé par des policiers, et suite à sa tentative de meurtre, survivra-t-il à sa vengeance ?

 

Avril 2017 - Impulsions obsessionnelles

61F7ybKXFwL

Résumé

Un drame psychologique entre passion et haine, repentance et violence.

Un homme peut-il tout à coup être emporté dans les tourbillons d’impulsions obsessionnelles, et dans un moment de folie voir sa vie basculer dans la quête d’un chimérique amour ? C’est ce que va vivre Bruno.

À une certaine époque de son adolescence, il refusa la tentation d’une grande passion... Sans comprendre pourquoi ni comment, des années plus tard, poussé par une voix intérieure ou son subconscient, il décide de reconstruire cette idylle défunte et de remodeler à l’identique d’un temps ancien, un corps, un cœur… une âme. Pour cette raison, il kidnappe une jeune fille inconnue avec l’espoir de faire renaître, à travers sa victime, le véritable l’amour de sa jeunesse. Dans son plan, tout est-il parfait ? Le kidnapping sans faille ? Il ne se doute pas qu’un inspecteur, Raphaël Dorado, hanté par la disparition de son père enlevé par des terroristes en Algérie en 1962, va prendre à cœur cette affaire et essayer d’éviter aux parents de la jeune victime la tragédie que sa propre famille a vécue.

 

Août 2017 - Cerises amères

 

81pXOEPeaIL

couverture1

couverture2

Extrait des pages 195 / 196.

"En cette cinquante-quatrième année de ce temps de l’Exode et du crime d’État, pour une fois, des membres d’associations « Pied-noir » ont pu prendre la parole et laisser des témoignages de ces événements dans la presse écrite ou télévisée. Ils appartiennent au « Cercle algérianiste » de Nice dont Mme Michèle Soler est la Présidente, à « Veritas » dont le Président est M. Jean-Marie Avelin, aux «Échos d’Alger » dont la fondatrice et dirigeante est Mme Francette Mendoza et à l’association « Non au 19 mars » présidé par M. Hervé Cuesta. Ces membres des diverses associations ont défendu ce pourquoi nous sommes nombreux à dire « Non » au 19 mars et à souhaiter la Vérité sur le 26 mars. C’est ainsi que Mme Simone Gautier évoqua le 26 mars sur la chaîne FR 3 ; Roger Sudry dans « Nice-Matin » ; Hervé Cuesta sur BFMTV ; Raphaël Pastor dans un débat contradictoire sur FR 3. Ils ont donné leur point de vue sur ces tragiques moments d’une Histoire qui ne s’oublie pas et à laquelle j’ai moi-même, dans le courrier des lecteurs de « Valeurs actuelles » 4139 du 26 mars, donné mon point de vue. Tous les écrits ou les paroles lus ou entendus ont été dictés par le besoin de « Vérité » et pour rétablir une « Histoire » qui tend à être déformée par des partis politiques de bords opposés mais main dans la main pour passer sous silence cette période funeste. C’est au nom de ceux qui ont vécu ou connu cette terre du milieu du Maghreb sortie du néant pour devenir l’Algérie, un territoire moderne du XXème siècle débarrassé de l’esclavage turc, de ses maladies endémiques et de son inculture économique et intellectuelle, mais qu’un mensonge d’État en 1962 a poussé à un dramatique Exode toujours non reconnu, qu’ils se sont exprimés, pour que la France sache !

Finalement, nous arrivons à cette position paradoxale qui veut que ceux qui ont créé des territoires modernes, vaincu les maladies, transformé des terres nues en vergers ou en sites industriels majeurs, ne sont que les ennemis de la nouvelle philosophie relativiste d’un pouvoir socialiste humano-paternaliste qui ne voit pas le danger. Ce danger nous le dénonçons depuis longtemps ! C’est l’objectif des fous d’Allah, des djihadistes qui veulent transformer le monde en une terre d’un Islam fanatisé où l’Occident se soumet et où le musulman modéré n’a pas sa place."

       Retour Sommaire

 

Informations supplémentaires