6.14 - Plainte du Cercle algérianiste national contre Emmanuel Macron - 21 février 2017

X - Les actions - Les actions en Justice 

2 - Jeudi 20 avril 2017: une nouvelle étape est franchie - Tribunal de Grande Instance de Perpignan

Communiqué de presse

Plainte du Cercle algérianiste contre Emmanuel MACRON

 Une nouvelle étape est franchie

 

Le 20 avril 2017, Maître Gilles-William GOLDNADEL et Thierry ROLANDO, président national du Cercle algérianiste, entourés de plus de 200 participants, parmi lesquels Jean-Marc PUJOL, maire de Perpignan, Suzy SIMON-NICAISE, vice-présidente nationale du Cercle algérianiste, ainsi que de nombreuses familles de victimes d’enlèvements en Algérie, des représentants d’associations de rapatriés et d’anciens combattants, de nombreux élus, ont manifesté à Perpignan pour réaffirmer leur opposition aux propos d’Emmanuel MACRON à Alger, assimilant la présence française en Algérie à un « crime contre l’Humanité », et demander réparation.

 

Thierry ROLANDO a rappelé devant la presse, que ces propos inqualifiables avaient blessé et heurté des centaines de milliers de nos compatriotes, qui n’avaient pas à rougir de l’oeuvre de la France en Algérie, en soulignant en particulier que 25.000 Pieds-Noirs avaient fait le sacrifice de leur vie face à l’occupant nazi, pour libérer le territoire Maître Gilles-William GOLDNADEL a insisté quant à lui, sur l’hérésie juridique qui consiste à comparer l’oeuvre de la France en Algérie au drame de la Shoah, en soulignant que ces propos venant d’un candidat à la présidence de la République, qui ont profondément divisé la communauté nationale, visaient aussi, en terre étrangère, à condamner la France de manière outrancière et inacceptable.

 

Par ce dépôt au Tribunal de Grande Instance de Perpignan, du montant de la consignation exigée par la justice pour que la procédure suive son cours, le Cercle algérianiste qui porte la parole de centaines de milliers de compatriotes, entend affirmer sa détermination à défendre l’honneur des Français d’Algérie et sa volonté de poursuivre jusqu’au bout son action pour que justice soit rendue. 

 

 

Quelques Photos du  RASSEMBLEMENT
Tribunal de Grande Instance de PERPIGNAN
Plainte contre Emmanuel MACRON


JEUDI 20 AVRIL 2017

Dans le cadre de la procédure en justice intentée par le Cercle algérianiste contre Emmanuel MACRON, Maître Gilles-William GOLDNADEL et Thierry ROLANDO, président national du Cercle algérianiste, se sont rendu le 20 avril , au Tribunal de Grande Instance de PERPIGNAN, afin d’y déposer le montant de la consignation réclamée par la justice,pour que l’affaire suive son cours.

1020

 

manif11

 

manif22

 

manif45

 

manif54

 

manif33

à 15h00 : Dépôt de gerbes et minute de silence à la mémoire des Français disparus en Algérie devant le Mémorial national des Disparus

 

Informations supplémentaires