6.4 - Isly - Chanzy

 

2 - Filippi Jean-Pierre : Simone Planche témoigne -: les blessures avaient été faites à bout touchant

Publié dans Le Livre Blanc - Le Livre interdit de Francine Dessaigne page 46

Dès que la première rafale de F.M. eut cessé, et alors que les manifestants qui étaient allongés sur le sol se levaient, hébétés par ce qui se passait, une seconde rafale aussi violente nous cloua tous à terre, puis elle cessa.

En rampant je suis arrivée jusqu’au couloir de  « Tam publicité » (n° 55) où j’ai pu m’abriter et attendre la fin de la fusillade.

Là il y avait des morts, des blessés et du sang partout.

Les blessés furent transportés dans les bureaux de « Tam » où deux médecins civils ne tardèrent pas à arriver et à prodiguer leurs soins

J’ignore le nom de ces docteurs mais ils me firent remarquer que les blessures avaient été faites à bout touchant, celles-ci étaient noires comme ce fut le cas pour Monsieur Jean-Pierre Filippi, blessé aux reins, par exemple.

Simone PLANCHE
S.N.C.F.A. boulevard Saint Saens - Alger

 

01

Le gros trait rouge indique les sous-secteurs militaires
Les deux traits verts indiquent "Tam Publicité" et le rond vert le numéro 55 de la rue d'Isly en face de la rue Chanzy.
La foule coloriée en rouge arrive au Plateau des Glières par les boulevards Péguy et Laferrière, les avenue Pasteur et du 9ème Zouave et la rue Lacépède au début de la rue d'Isly

Le numéro 55 de la rue d'Isly se trouve au bas du plan à droite, face à la rue Chanzy. en vert

 

02


Il s'agit du 3ème déclenchement du tir, angle Pasteur -Isly

Lire le commentaire du Docteur Vincent Laforge : ICI

Informations supplémentaires