2.6 - 1840 à 1872 - Histoire de la Basilique de Notre Dame d'Afrique

III - Histoire et récits - De 1830 à 1954 les réalisations

En mai 1840, les Dames du Sacré Cœur de Lyon offrirent à Monseigneur Dupuch, de passage, une statuette en bronze de la Vierge, copie d'une œuvre originale, crée en 1750 par Bouchardon. Monseigneur Dupuch fut le premier évêque d'Alger.

Cette statuette fut placée à La Trappe dans un monastère dont elle ornait le frontispice avec la devise suivante: "Ils m'ont établie leur gardienne".

Lorsque Louis Pavy fut promu, en 1846, évêque d'Alger, deux ouvrières lyonnaises  l'accompagnaient, Marguerite Berger et Anna Cinquin. Dans le petit séminaire qu'il fit ouvrir à l'entrée de la "Vallée des Consuls", au nord-est de la Bouzaréah, elles devinrent l'une infirmière l'autre lingère.

Sur leur insistance, il alla récupérer la statuette de Marie, en disant aux moines à cette occasion "Vous en avez fait la gardienne de votre monastère, je veux en faire la Reine d'Afrique".

A partir du séminaire, un sentier descendait vers la mer dans un étroit ravin, où sous une abondante végétation de lauriers et de lentisques, coulait un ruisseau intarissable. Et la statuette fut placée au creux d'un vieil olivier.

Monseigneur Pavy fit aménager en ce lieu, une grotte artificielle de rocailles  et de coquillages pour abriter "Notre Dame du Ravin" et inaugura solennellement le modeste oratoire. Les séminaristes y descendaient nombreux, pendant le mois de mai, la nuit de Noël, après la messe de minuit, portant des torches et chantant les vieux Noël de France. Rapidement le sanctuaire devint un lieu de pèlerinage, orné de cierges et ex-voto, de médailles militaires, manifestant la reconnaissance des fidèles, qui montaient surtout de Bâb el Oued et de Saint Eugène. Il le resta durablement lorsque s'éleva en contre-haut, la basilique.

En septembre 1857, Monseigneur Pavy fit construire sur le plateau du promontoire dominant la mer de plus de 120 mètres, un sanctuaire provisoire abritant la statue de la Vierge.

L'édification de la Basilique commença le 2 février 1858. L'édifice fut consacré 14 ans plus tard, le 2 juillet 1872 par Monseigneur Lavigerie qui entreprit  en mai 1873 le transfert de la statue tout en demandant au Pape Pie IX de pouvoir la couronner Reine d'Afrique. La requête fut agrée et la cérémonie fixée au 30 avril 1876, date retenue pour célébrer Notre Dame d'Afrique sur tout le Continent.

Rapidement les murs se tapissèrent de plaques de marbre, exprimant d'innombrables gratitudes. Aux voûtes furent suspendues des réductions de bateaux de toutes tailles protégés de la perdition par la Madone. La corporation des pêcheurs italiens d'Alger offrit une statue en argent de leur patron Saint Michel.

Toutes les églises doivent être dirigées vers l'orient, le chœur de Notre Dame d'Afrique est tourné vers le sud ouest. La perspective est saisissante : le ciel et la mer seuls ...

Le pèlerinage de Notre Dame d'Afrique était très fréquenté, surtout en mai et en octobre. Au 5 août étaient célébrées de grandes fêtes.

La statue de Notre Dame d'Afrique

Vêtue de bleu, couronnée d'or, la statue est habillée d'une robe opulente brodée dans le style de Tlemcen. C'est une œuvre en bronze, imitation d'une statue d'argent faite par Bouchardon et détruite pendant la révolution française. Avec le temps le bronze de son visage avait noirci.

Les vierges noires sont apparues pour la plupart vers le XI° et XII siècle. Elles sont pratiquement toutes des Vierges en majesté  et (non pas des Vierges de l'Annonciation ou des vierges allaitant Jésus)

Aujourd'hui en Algérie, la statue du cardinal Lavigerie sue l'esplanade  a été respectée. La basilique n'a pas été islamisée. Son accès a été facilité récemment par un téléphérique destiné à desservir le quartier.

Au dessus de l'abside la prière demeure, en bandeau et en lettres capitales

"NOTRE DAME D'AFRIQUE PRIEZ POUR NOUS ET POUR LES MUSULMANS"

Pour les Algériens Notre Dame d'Afrique reste "Madame l'Afrique"

 

ND dAFRIQUE1

 

01

02

 

 

 

Père Aldo Giannasi nous raconte : " ... une église établie là, dominerait la cité et, à travers les espaces infinis, ferait face à Notre Dame de La Garde, enveloppant ainsi la mer de la protection de Marie"

 

03
04

 

Pour ceux qui seraient intéressés par faire un don, aller dans « Nous contacter en haut à gauche ». Nous vous ferons parvenir le devis et l’adresse

POUR VOIR LE DIAPORAMA, CLIQUEZ SUR L' IMAGE CI-DESSOUS :

Pour arrêter l'image cliquez sur pause. Pour avancer cliquez sur "Next" et pour revenir à l'image précédente cliquez sur "Prev".
Vous pouvez agrandir l'image pour mieux lire en tenant appuyée la touche "Ctrl " de votre clavier et en appuyant sur " + " de votre pav
é numérique. Pour revenir à l'image normale, tenez appuyé "Ctrl" et appuyez sur " - " de votre clavier.

Retour Sommaire

Informations supplémentaires