1.4 - Hommage aux victimes du 26 mars1962 - Hyères et Toulon le 26 mars 2013

XII - 50 ans après - Lundi 26 mars 1962.

Cérémonie du 26 Mars 2013 à Hyères

Le soleil, ce 26 mars 2013 à Hyères, était au rendez-vous, adoucissant cette journée -souvenir, si sombre et sa chaleur nous permit de mieux nous souvenir de tous nos compatriotes tombés pour rien, tombés pour avoir cru en une Patrie lointaine pour laquelle, à peine quelques années auparavant, ils avaient donné leur sang.

26 mars 1962 : c'est ce jour-là, qu'une foule française a été mitraillée par ses propres soldats : un assassinat collectif sur ordre du sommet de l'État. Cela ne s'était plus produit depuis la Commune de Paris en 1870.

Tout le petit peuple d'Alger, de tous âges, se rend vers Bâb el Oued en une longue manifestation pacifique, arborant les drapeaux de la République, chantant l'hymne national ou bien "Les Africains".

Une cinquantaine de fidèles à ce douloureux souvenir se retrouvèrent au cimetière de la RITORTE autour des associations réunies pour cette commémoration dont les organisatrices :

Usdifra-AC.ptt.Algérie représentées par Roger LANCRY, Le Cercle Algérianiste représenté par Jean-Pierre ROCHE, La Smala’h représentée par Michel BALDINO, l’ADIMAD représentée par Régis GUILLEM.

Messieurs André Vidal du Cercle National des Rapatriés, Francis SCHEIDECKER du Cercle National des Combattants, Marc BAUCHIERE de l’Asaf, Alain AVELIN du Comité VERITAS, Pierre CARIO de l’UNP étaient également présents.

Abderhamane NOUICHI représentant de l’Association des Fils de Harkis, ne put hélas être présent en raison de problème de santé et d’hospitalisation mais il nous fit adresser toute sa sympathie.

Jacques POLITI, Maire de Hyères et son adjoint de Lustrac nous firent l’honneur de leur présence et de leur soutien.

A 9h00, Roger LANCRY ouvrit la cérémonie par une courte allocution et présentation des associations qui déposèrent des gerbes de fleurs. Puis ce fut le Père Laurent Garcia qui évoqua brièvement les évènements et termina par une prière, reprise collectivement.

Puis Régis GUILLEM et Alain AVELIN donnèrent alternativement lecture des noms et des âges de toutes les victimes de cette tuerie du 26 mars 1962 à Alger d'après une liste établie par Simone Gautier.

Régis GUILLEM rappela ensuite la disparition brutale de Claude-Sandra RAYMOND, héroïne de la défense de l’Algérie Française, dont les obsèques avaient eu lieu la veille, exactement 51 ans après son arrestation, jour pour jour, à Oran, avec le Général Edmond JOUHAUD.

Simone GAUTIER, témoin principal du massacre de la rue d’Isly au cours duquel son époux fut abattu, nous fit également l'honneur d’être présente et prit la parole à son tour pour évoquer l'horreur de Bâb el Oued, la nasse dans laquelle nos compatriotes furent enfermés et massacrés, et la véritable chasse aux Pieds Noirs à laquelle se livrèrent gardes mobiles et CRS. Une émouvante et terrible allocution.

Michel BALDINO et Jean-Pierre ROCHE évoquèrent tour à tour certains évènements douloureux.

La dernière prise de parole fut l’intervention d’Alain AVELIN qui relata son entrevue récente avec le Ministre des Rapatriés dont la position indigne à l’égard des Français d’Algérie, toutes confessions confondues, marque bien le mépris du Gouvernement à notre égard.

Le chant des Africains clôtura cet hommage aux morts du 26 mars 1962 à Alger, puis  les officiels rendirent les honneurs aux drapeaux.

Régis GUILLEM

01


Vidéos : Alain AVELIN

02

02

Informations supplémentaires